• Accueil
  • > Recherche : lettre travail

Résultats de votre recherche

Flash Info FO Generali : Télétravail / Mail adressé le 18/05/18 à Mme Peretti (DRH)

Posté par fogenerali le 19 mai 2018

Flash Infos FO Generali : Télétravail / Mail adressé le 18/05/18 à Mme Peretti (DRH)

FLASH FO INFO

Flash infos FO GENERALI pour informer les salariés de Generali que :
DOUBLE FLECHE Notre syndicat FO a envoyé à Sylvie Peretti (DRH) le vendredi 18/05/18, à 17h39 (copie à l’inspection du travail) un mail en réponse au mail de la Direction (Contact RH) envoyé vers 14h au millier de salariés en situation actuelle de télétravail.
.

Nous ne pouvions pas laisser ce mail sans réponse.

Nous tenons également à remercier tous les salariés, nombreux, qui nous ont envoyé des messages de soutien quant à nos actions et également ceux qui sont venus à l’AG du 17/05/18 à l’Auditorium où nous avons fait salle comble !

fleche.gif Voici le contenu de notre mail du 18/05/18 à Mme Sylvie Peretti (DRH) :

Objet : Concernant votre mail envoyé aux salariés de Generali en télétravail …

Madame Sylvie Peretti,
Membre du Comité exécutif en charge des Relations humaines et de l’organisation,

Vous avez adressé un mail ce jour vendredi 18 mai 2018 vers 14 heures à tous les salariés en télétravail en leur indiquant :

« Comme vous le savez nous sommes dans l’attente d’une signification par les syndicats FO et CGT de l’arrêt de la cour d’appel de Paris du 3 mai 2018 sur les accords du Nouveau Contrat Social. Cette signification aurait pour effet de rendre inapplicable l’accord du 17 décembre 2015 relatif au télétravail. De ce simple fait et conformément aux termes de l’avenant au contrat de travail que vous avez signé, ce dernier ne sera plus applicable.
En conséquence, nous vous incitons d’ores et déjà à vous organiser pour être en mesure de revenir à votre poste de travail sur site dès que nous vous en informerons.
Nous regrettons cette situation et espérons que la voie de la négociation nous évitera d’en arriver là. »

Vous avez également adressé, le 17 mai 2018, un document aux managers « Questions/réponses suite à l’arrêt de la Cour d’appel de Paris du 3 mai 2018 sur le nouveau contrat social » qui contient de nombreuses contre-vérités quant aux conséquences de la signification de l’arrêt de la Cour d’appel et annonce une situation catastrophique et qui fait suite à votre nouveau communiqué interne du même jour.

Vous prétendez qu’il ressort des termes de l’avenant au contrat de travail des télétravailleurs que ledit avenant est lié à l’accord sur le télétravail du 17 décembre 2015.
C’est faux; d’une part la Cour d’appel a précisé que les engagements individuels de l’employeur pris en application de cet accord étaient maintenus et d’autre part, la situation n’est pas celle d’une « disparition de tout accord sur le télétravail » puisque l’ANI du 19 juillet 2005 sur le télétravail est applicable à GENERALI.

Vous prétendez qu’en l’absence de charte ou d’accord collectif, il n’est possible de recourir que de manière occasionnelle au télétravail. 
C’est faux; le recours au télétravail par accord de l’employeur et du salarié est parfaitement possible sans restriction.

Nous vous demandons de cesser immédiatement ces pratiques qui ont pour but de faire échec à une décision de justice, de stigmatiser notre syndicat et d’exercer sur l’ensemble des syndicats une pression morale inadmissible à la veille d’une négociation.

Ce faisant, vous méconnaissez radicalement votre obligation de neutralité et vous entravez gravement la liberté syndicale.
.
Vos pratiques ont également un effet anxiogène dans l’entreprise et provoquent l’incompréhension des  salariés.
.
Nous vous demandons d’adresser un mail aux télétravailleurs afin de les rassurer quant à leur situation qui a été sécurisée par la Cour d’appel de Paris ce que nous vous avons rappelé à plusieurs reprises et notamment dans notre lettre du 9 mai 2018.
.

FEC FO GENERALI

 Nous vous adressons nos salutations.
 La déléguée syndicale central FO Generali
.Le secrétaire fédéral FEC-FO

 



Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :
Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC face Jardin)
*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr
*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info, 1 - Revendications | Commentaires fermés

Communiqué FO Generali : Info Presse – CCE & CE Generali – Revendications FO

Posté par fogenerali le 17 janvier 2018

Communiqué FO Generali : Info Presse – CCE & CE Generali – Revendications FO

« Generali France veut réduire ses effectifs »

 

FLASH INFO« FAKE NEWS » NOUS  DIT-ON …

Lors du CCE Generali France du 17/01/18, Jean Laurent Granier a qualifié de « fake news » les allégations contenues dans la Lettre de l’Expansion du 15 janvier.

Notamment, l’allégation selon laquelle il y aurait une réduction prévue des cadres commerciaux. 
Fort bien, mais alors Jean-Laurent Granier doit être précis et garantir le maintien des effectifs et de tous les postes de cadres commerciaux. Il doit aussi garantir le maintien des effectifs et de tous les postes de travail de tous les commerciaux.

Jean-Laurent Granier nie également l’allégation selon laquelle il y aura une externalisation de l’informatique. Mais dans le document sur les orientations stratégiques remis en CCE, on lit qu’il y a une volonté de « délégation » pour ne pas dire « externalisation ». Il nie également la fermeture de bureaux en province.
 
Alors cessons de jouer sur les mots !
Jean-Laurent Granier doit garantir le maintien de toutes les activités informatiques, administratives et commerciales au sein de Generali France , le maintien de tous les postes de travail sur chacun des sites actuels et des effectifs.
C’est ce que FO demande à Jean-Laurent Granier qui doit, sur ces points, s’engager par écrit.
Aucun syndicat ne peut se contenter de ces dénégations floues mais devrait comme Force Ouvrière réclamer ces garanties écrites.

 

LOGO FO

Des mois et des mois que la nouvelle direction de Generali France se refuse à nous informer de sa nouvelle stratégie menée par M. Granier et décidée après le départ de M. Lombard.

Ajouté à cela, un nouvel accord de GPEC négocié à l’aveugle qui dans son contenu préfigure des changements conséquents, une précarisation de l’emploi salarié et des possibles externalisations avec transfert de collaborateurs et ce, sans aucune information sur les métiers visés et les activités concernées !

Et c’est par la presse (Lettre de l’Expansion du 15/01/18 titrée « Generali veut réduire ses effectifs en France »), avant même la tenue du CCE de ce jour (et du CE de demain) que l’on apprend que Generali envisage une forte diminution de ses effectifs commerciaux et administratifs, des fermetures de sites en province, accompagnés d’une externalisation de l’Informatique qui n’est probablement qu’un dossier d’externalisation parmi d’autres posés sur le bureau de M. Granier !

Il est scandaleux que cette information parvienne à la presse avant la consultation du CCE et du CE de Generali France !
Les élus FO interpelleront la Direction au CCE et au CE et demanderont des informations précises.
Le non respect en matière de consultation des institutions représentatives du personnel n’a d’égal que le mépris que cette nouvelle direction a envers les salariés de Generali France.

Devant ce manque de transparence, cette attaque brutale de la Direction :

Force ouvrière revendique le maintien au sein de Generali France, 

de toutes les activités et de tous les postes de travail et effectifs.

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :
Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)
*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr
*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE

 

Publié dans 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 10 - PROD INFO & GTECH & DSI & GIS | Commentaires fermés

Tract FO Generali : Pétition FO & Lettre ouverte à M. Granier

Posté par fogenerali le 10 juillet 2017

Tract FO Generali : Emploi & Conditions de Travail
Pétition FO & Lettre ouverte à M. Granier Pdg Generali France

Notre syndicat FO a envoyé à la Direction le 10/07/17 ( voir le tract ) pour être diffusé par mail à tous les salariés de l’établissement DMSMO.

LOGO FO

A la une de ce tract FO Generali :

L’emploi et les conditions de travail à Generali 
Sont abordés les thèmes suivants :
- Lettre ouverte de notre syndicat FO du 7 juillet 2017 à l’attention de M. Granier PDG de Generali France et à Me Peretti DRH Generali France,
- Pétition FO pour des revendications dans l’unité des organisations syndicales concernant l’emploi et les conditions de travail.
 

BANDEAU QR CODE

Tract FO Generali : Pétition FO & Lettre ouverte à M. Granier  dans 1 - Revendications tract-fo-generali-07-07-17-p1

tract-fo-generali-07-07-17-p2 dans 2 - Courriel & Courrier

Cliquez sur l’image pour lire / télécharger le tract FO Generali

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :
Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)
*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr
*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE

 

Publié dans 1 - Revendications, 2 - Courriel & Courrier, 3 - Tracts, 9 - Risques psycho-sociaux | Commentaires fermés

Flash Info FO Generali – Loi Travail (El Khomri) Editorial J.C Mailly Force Ouvrière 06 Avril 2016

Posté par fogenerali le 6 avril 2016

Flash Info FO Generali – Loi Travail (El Khomri)
Editorial J.C Mailly Force Ouvrière 6 avril 2016

newgif001.gif FLASH INFO FONous publions sur ce site un flash info FO Generali pour information sur le projet de loi El Khomri au travers du dernier éditorial de J.C Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, du 06 avril 2016 (que vous pouvez retrouver retrouver sur le site de Force Ouvrière ainsi que d’autres informations détaillées sur ce projet de loi dont FO demande le RETRAIT).

Éditoriaux de Jean-Claude Mailly – FO Hebdo

Une détermination intacte et sans faille

FO 9 AVRIL

Un message de soutien de nos camarades espagnols de l’UGT souligne : « Vos raisons sont les nôtres puisque nous avons subi, et nous subissons toujours, les conséquences d’une réforme du marché du travail très régressive en 2012. Désarmer les droits des travailleurs ne donne pas comme résultat la création d’emplois, encore moins de qualité, ni de croissance économique. Cela a largement été démontré dans notre pays. »

Rappelons notamment qu’en Espagne le nombre de salariés couverts par une convention collective s’est effondré.

La grève et les manifestations du 31 mars ont été un succès, y compris malgré la pluie battante, à différents endroits : 1,2 million de manifestants sur l’ensemble du territoire pour réclamer le retrait de la loi Travail.

Dans l’immédiat, deux autres dates de mobilisation sont arrêtées :

• le 5 avril à la demande des étudiants et lycéens que nous soutenons, ce sera l’occasion de remettre une lettre commune dans les permanences des députés ;

• le samedi 9 avril pour permettre d’autres participations.

Le 6 avril, les organisations syndicales se retrouveront avec comme objectif la fixation d’une nouvelle journée de grève et de manifestations.

On ne rappellera jamais assez que ce projet de loi affaiblirait considérablement les salariés du privé et demain, par copier/coller, ceux du public avec la casse de leurs statuts.

Les premiers reculs, nettement insuffisants, sont dus à la journée du 9 mars et à rien d’autre. Ceux qui prétendent le contraire sont des coucous, de ceux qui se font couver les œufs par les autres !

La sagesse gouvernementale et présidentielle serait de retirer ce projet et de tout remettre sur la table. Un retrait n’est pas honteux, il peut même se faire dans l’honneur !

En tout cas, notre détermination est intacte et sans faille. 

Samedi 9 avril : Prochain rendez-vous pour le

retrait du projet de loi Travail (El Khomri) !

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

 

Publié dans 1 - Revendications, 4 - Droit du travail, 8 - Manifestation & Grève | Commentaires fermés

NAO SALAIRES GENERALI 2016 : Pétition commune FO, CGT & CFTC

Posté par fogenerali le 17 février 2016

NAO SALAIRES GENERALI 2016 : Pétition commune FO, CGT & CFTC

newgif001.gif Les NAO, négociations annuelles obligatoires sur les salaires et le temps de travail, ont fait l’objet de deux réunions. Une nouvelle réunion devrait avoir lieu en mars.  

logo petition fo cgt cftc salaire

Les syndicats FO, CGT et CFTC ont constaté que les syndicats signataires de l’accord du 17 décembre ont refusé tout accord intersyndical pour définir des revendications communes sur les salaires dans l’intérêt des salariés. Ils sont dans la logique de l’accord qui augmente la durée du travail, de l’ordre de 2,5% selon la Direction, sans compensation salariale.
Plus grave encore, lors de la négociation NAO du 2 février 2016 ils ont, face à la Direction, donné leur accord pour la fin des augmentations générales !
Depuis l’un d’entre eux s’est prononcé pour une modeste augmentation  générale ce qui est un pas positif. Alors rappelons que tout syndicat peut rejoindre notre pétition commune.

En 2015, il n’y a eu aucune augmentation générale, en 2016 il y a baisse du taux horaire de 2,5 %.

Si nous ne réagissons pas, ça ne s’arrêtera pas là.

C’est donc dès aujourd’hui qu’il faut s’unir sur des revendications claires et conformes aux intérêts des salariés sur la question des salaires.

C’est pourquoi les syndicats FO, CGT et CFTC ont décidé de proposer aux salariés une pétition qu’ils ont élaboré dans l’unité.

 fleche bleu Pour une compensation salariale de l’augmentation du temps de travail par une augmentation du salaire de base de 2,5 %,

 fleche bleu Pour le retour aux augmentations générales pour tous et pour 2016 : 1,7 % avec un minimum annuel de 600 €.

Et également :
DOUBLE FLECHE Pour la revalorisation de la participation employeur à la restauration d’entreprise et des tickets restaurant, le bénéfice de tickets restaurants pour les télétravailleurs,
DOUBLE FLECHE Le remboursement à 100 % de la carte de transport Navigo, l’indemnisation des frais de transport en vélo ou en voiture,
DOUBLE FLECHE Une compensation financière pour les salariés qui n’ont pas pu bénéficier des congés de fin d’année à la demande de la Direction, etc …

PETITION FO CGT CFTC GENERALI NAO SALAIRES FEVRIER 2016
 Cliquez sur l’image pour lire / télécharger la lettre pétition !

Vous pouvez remettre cette pétition signée une fois complétée :
- à un délégué FO de Generali (ou encore à un délégué CGT ou CFTC)
- venir la déposer le mardi à partir de 13h dans le local syndical FO du Jade ,
- l’envoyer par mail à fogenerali@yahoo.fr (en la scannant)

- ou encore l’envoyer par courrier à :  FEC-FO, Section assurances, 54 rue d’Hauteville 75010 Paris.  

Nous garantissons la confidentialité des informations qui nous sont transmises.Bien sûr, en aucun cas, elles ne seront communiquées à la Direction, ni à des tiers. Les signatures ne seront pas remises à l’employeur . Seul le nombre de signatures sera communiqué à l’employeur.

Et par avance, merci à tous !

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis : Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 1 - Revendications, 3 - Tracts | Commentaires fermés

Tract FO Generali : Lettre ouverte aux organisations CFDT, UNSA et CFE-CGC & Négociation CRC

Posté par fogenerali le 12 décembre 2015

Tract FO Generali : Lettre ouverte aux organisations CFDT, UNSA et CFE-CGC & Négociation organisation du travail des CRC

newgif001.gif Nous publions sur ce site le dernier tract FO à Generali.

Notre syndicat FO  a envoyé  ce tract ( voir le tract ) le 11/12/15 pour être diffusé par mail à tous les salariés de l’établissement DMSMO

Il évoque :

- la lettre ouverte de notre syndicat FO, au nom des plus de 1000 salariés ayant signé la pétition FO pour le maintien de l’accord du 19 novembre 2003 sur le temps de travail et contre la signature par les organisations syndicales du projet de la Direction.

Outre le fait que cet accord prévoit l’augmentation du temps de travail sans compensation salariale et des permanences jusqu’à 18h45, cet accord est illégal ! (voir détail dans le tract).

Alors NE SIGNEZ PAS ce projet d’accord comme plus de 1000 salariés vous l’ont demandé !

- la négociation du nouvel accord relatif à l’organisation du travail des CRC et les revendications de notre syndicat FO.

Tract FO Generali du 11 Décembre 2015

Cliquez sur l’image pour lire / télécharger le tract FO

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 1 - Revendications, 3 - Tracts, 4 - Droit du travail | Commentaires fermés

Pétition FO Generali pour le maintien de l’accord de 2003 sur le Temps de Travail

Posté par fogenerali le 4 novembre 2015

Pétition FO Generali pour le maintien de l’accord de 2003 sur le Temps de Travail & contre le travail gratuit !

newgif001.gif Le 3 novembre 2015, lors de la réunion FO hebdomadaire ouverte à tous, une pétition a été soumise à signature aux salariés présents pour le maintien de l’accord de 2003 sur le temps de travail et contre le travail gratuit ! 

Voici le texte :

logo petition fo generali temps de travailLes salariés soussignés et les syndicats FO (*) de Generali, revendiquent le maintien de l’accord du 19 novembre 2003 dans toutes ses dispositions.
Tout travail mérite salaire ! 

Nous refusons le principe du travail gratuit, qu’il s’agisse de 5 jours ou même d’une seule journée ! 

L’amélioration de la qualité client nécessite des effectifs suffisants, donc des embauches en CDI et non des permanences imposées à 19 heures ou même 18 heures 30 incompatibles avec la vie de famille et les conditions de transport et d’éloignement actuels. 

S’agissant d’un accord sur le télétravail, il n’est pas admissible de le conditionner à la signature de celui sur le temps de travail.

Maintien de l’accord du 19 novembre 2003 sur le temps de travail
Non à la signature par les organisations syndicales du projet de la Direction !

(*) Tout syndicat qui reprendrait ces revendications est invité à s’associer à cette pétition 

POUR LA TÉLÉCHARGER : fichier pdf PETITION FO NOVEMBRE 2015

Durant la réunion, cette pétition a déjà recueilli de nombreuses signatures et pour faciliter le recueil des signatures sur les différents sites (parisiens, province) , nous mettons à votre disposition ici, un exemplaire vierge (à télécharger en format pdf) qui vous permettra de signer et de faire signer tous vos collègues !
Des tables de signatures seront organisées sur le site de St Denis sur les 3 immeubles.

Vous pouvez remettre cette pétition signée une fois complétée :
- à un délégué Force Ouvrière de Generali,
- venir la déposer le mardi à partir de 13h dans le local syndical FO du Jade ,
- l’envoyer par mail à fogenerali@yahoo.fr 
(en la scannant)
- ou encore l’envoyer par courrier à :  FEC-FO, Section assurances, 54 rue d’Hauteville 75010 Paris. 
 

Force ouvrière garantit la confidentialité des informations qui lui sont transmises.Bien sûr, en aucun cas, elles ne seront communiquées à la Direction, ni à des tiers. Les signatures ne seront pas remises en l’employeur mais à l’inspection du travail. Seul le nombre de signatures sera communiqué à l’employeur.

Et par avance, merci à tous ! 

PETITION FO GENERALI NOVEMBRE 2015PETITION FO GENERALI NOVEMBRE 2015 SIGNATURES

 Cliquez sur l’image pour lire / télécharger la lettre pétition !
A remettre avec les signatures aux délégués FO de vos services ou à envoyer par mail

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis : Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 1 - Revendications, 2 - Statut | Commentaires fermés

Flash Info FO Generali : La dénonciation, un coup de bluff mis au point dans le secret !

Posté par fogenerali le 19 octobre 2015

Flash Info FO Generali
Accord Temps de Travail – La dénonciation : un coup de bluff mis au point dans le secret !

newgif001.gif Nous publions sur ce site notre dernier flash info FO Generali du 19 octobre 2015

FLASH INFO FOChers collègues, chers camarades,

Nous nous sommes engagés à vous informer régulièrement sur le projet de dénonciation de l’accord sur le temps de travail. 

Vous trouvez ci-après le mail que notre syndicat FO adresse ce jour au secrétaire du CE DMSMO et aux délégués centraux des autres syndicats à l’attention de tous les élus. Les élus du CCE, à l’exception des élus FO, ont tous refusé de soumettre le projet de dénonciation à expertise. Nous faisons une nouvelle tentative, cette fois avec une argumentation pour le CE DMSMO qui se tiendra mardi 20 octobre 2015 dans la matinée. 

Pourquoi le CCE et le CE DMSMO, pourquoi les délégués syndicaux, autres que FO,  refuseraient d’utiliser les moyens légaux à leur disposition pour s’opposer à la dénonciation de l’accord de 2003 sur le temps de travail ?LOGO FO DENONCIATION BLUFF

Un des élus en a dévoilé la raison en écrivant :  «  Si le 10 novembre, il y a un nouvel accord de trouvé, il se substituera à celui existant et la Direction n’aura pas besoin de le dénoncer « .

Cela explique tout. Rappelons-nous l’an dernier, la Direction a essayé d’obtenir un accord avec les syndicats pour imposer des permanences à 18 heures 30 ou 19 heures pour tous les salariés en échange du télétravail. Cela a provoqué une telle résistance de la part des salariés que les syndicats, même les plus complaisants, ont refusé de signer. Alors cette fois, la Direction a menacé de dénoncer l’accord mais elle n’aurait jamais pris le risque de se lancer dans cette procédure sans un accord secret préalable. En effet la procédure de dénonciation, comme nous l’avons expliqué, est tellement longue (3 mois de consultation plus 3 mois de préavis, puis 12 mois de survie soit 18 mois au minimum) que ce serait trop coûteux pour l’employeur. La Direction a donc obtenu, par avance, un engagement de la part de plusieurs syndicats pour signer ce qu’ils avaient refusé l’an dernier.

Voilà pourquoi la menace de dénonciation prend la forme d’un coup de bluff et voilà pourquoi nous sommes menacés d’un accord qui réduirait les droits des salariés, nous retirerait une semaine de congé, augmenterait la durée du travail et nous imposerait des permanences, à 18 heures 30 ou 19 heures voire au delà, sans même qu’il soit besoin de dénoncer l’accord.

Notre syndicat FO revendique le retrait de la menace de dénonciation, le maintien de l’accord de 2003 sur le temps de travail dans toutes ses dispositions et refuse tout recul des droits des salariés.

FO invite les salariés à réfléchir à cette situation, à discuter des actions à mener. Ensemble, réfléchissons à une initiative permettant de décider en commun une action pour faire échec à toute remise en cause de l’accord de 2003.

N‘hésitez pas à nous contacter. Pour ceux qui sont à Saint-Denis vous pouvez toujours nous rencontrer le mardi de 13 heures à 14 heures dans notre local FO du Jade (entrée par la rue des fruitiers, à droite vers l’espace « bien être »). Et vous pouvez tous nous écrire par retour de courriel ou par l’intermédiaire de notre blog http://www.fogenerali.fr

Salutations syndicalistes et amicales.

Au secrétaire du CE DMSMO, aux DSC et DSCA de tous les syndicats, à l’attention de tous les élus du CE DMSMO.

Les élus FO propose au CE DMSO qui se réunira mardi 20 octobre 2015 de voter sur le principe d’une expertise technique dans le cadre du point 1 sur le projet de dénonciation. En voici les raisons.Le Code du Travail est chaque jour remis en cause et menacé de liquidation. Mais il existe toujours. Le comité d’entreprise, qui est une représentation collective des salariés, a le devoir de l’utiliser en défense des intérêts des salariés.Selon l’article L2323-2, les décisions de l’employeur sont précédées de la consultation du comité d’entreprise. C’est pourquoi le CE DMSMO est consulté avant toute décision de l’employeur sur le projet de dénonciation de l’accord sur le temps de travail. 

Ce projet de dénonciation peut donc être retiré !
L’accord de 2003 peut être maintenu dans toutes ses dispositions.

Lors du CCE du 15 octobre, les élus FO ont proposé de faire appel à un expert. Le CCE, à l’exception des seuls élus FO, a rejeté cette proposition avec des arguments surprenants de la part de certains élus.


L’appel à un expert aurait un caractère dilatoire ?

On qualifie de dilatoire un procédé qui vise à gagner du temps en général associé à l’idée de manœuvre. Alors voyons la question des délais telle qu’elle est prévue dans la loi.

Le Comité qui est consulté dispose d’un mois au plus pour rendre son avis. Ce délai d’un mois est porté à deux mois quand le comité fait appel à un expert. Si les CHSCT sont également consultés le délai est porté à 3 mois. Si une coordination des CHSCT est décidée le délai est porté à 4 mois. 

Ajoutons que la dénonciation, si elle n’est pas retirée, n’est possible qu’à l’issue de ce processus et avec un préavis de 3 mois. Il s’ouvrirait alors une période de 12 mois de survie de l’accord dans toutes ses dispositions. 

Le comité a pour rôle d’utiliser ces moyens et ces délais dans l’intérêt des salariés. Mais c’est également dans l’intérêt de l’entreprise qui n’a sans doute pas perçu qu’elle ne peut pas fonctionner correctement en aggravant les conditions de travail des salariés. 

L’expert n’aurait rien à examiner puisqu’il n’y aurait rien dans le dossier ?

Le comité est consulté sur un projet de dénonciation d’un accord de 14 pages qui détermine les conditions de travail quotidiennes de tous les salariés de l’établissement DMSMO. Ce n’est pas rien ! 

Le document de la Direction fait 5 pages ; il n’y a pas un mot des objectifs définis par le groupe pour réduire les coûts et augmenter la rentabilité, il n’y a pas un mot des permanences dont on sait bien que c’est le premier objectif de la Direction, il n’y a pas un mot sur les conséquences pour l’emploi …

Michel Estimbre dans un message adressé aux salariés, sans attendre l’issue de la consultation, écrit de façon obscure: « beaucoup des thèmes en discussion sont sur la table de longue date, sans qu’il n’ait été possible de les traduire en décisions ».

Quels thèmes ? Quels enjeux ?

Le Comité n’est-il pas en droit de confier à un expert technique la mission d’analyser les véritables motivations de la Direction, les liens avec ses objectifs généraux, les véritables enjeux, les risques pour les conditions de travail et l’efficacité de l’entreprise, les conséquences sur les autres accords concernant les horaires spécifiques et les astreintes, les risques pour l’emploi ? Il ne faudrait pas s’interroger avec l’aide d’un expert ? 

Bien sûr que si ! Le comité a pour responsabilité de se prononcer sur la pertinence économique et sociale de ce projet de dénonciation. Il a le droit et le devoir d’utiliser le droit à une expertise.

Il faudrait attendre l’accord de substitution ?

Ça c’est un argument stupéfiant. Le comité est actuellement consulté sur un projet de dénonciation et non sur un projet d’accord de substitution.

Ou alors, la menace de dénonciation ne serait qu’un coup de bluff  pour faire avaler les mesures que tous les syndicats ont rejeté il y a un an. C’est ce que laisse penser le procédé de l’’employeur qui a annoncé l’ouverture de négociations sur un accord de substitution avant que le comité ne rende son avis sur la dénonciation.

Cela revient à reconnaître que la dénonciation est déjà décidée et qu’elle ne peut être évitée que par la suppression de 5 jours de RTT, l’augmentation de la durée du travail de 10 minutes par jour, l’augmentation de l’amplitude journalière, l’instauration de permanence à 18 heures 30,ou 19 heures voire au-delà, etc… ce que nous avons rejeté, il y a un an.

Si un nouvel accord était conclu, il y aurait une deuxième consultation avant sa mise en œuvre. Ne confondons pas avec la consultation en cours.

Ce genre de confusion juridique revient à renoncer à la lutte pour le retrait du projet néfaste de dénonciation, à renoncer à défendre l’accord actuel à se préparer à entériner des reculs des droits des salariés.

Les élus FO proposeront donc au CE DMSO qui se réunira mardi 20 octobre 2015 de voter sur le principe d’une expertise technique dans le cadre du point 1 sur le projet de dénonciation.

Précisions que le vote doit nécessairement avoir lieu lors de la première réunion. Le CE pourra remettre à la prochaine réunion le choix de l’expert et le vote sur la lettre de mission mais il faut impérativement voter sur le principe dès la première réunion. 

**********************************************

.
FO continue donc à s’opposer à cette dénonciation et s’opposera à toute diminution des droits des salariés et à toute augmentation de la flexibilité.

 
Nous vous tiendrons informés, à bientôt !
Téléchargez ce flash info ici : fichier pdf Lettre FO GENERALI 19 10 2015

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 2 - Statut | Commentaires fermés

Flash Info FO Generali – Dénonciation de l’accord sur le temps de travail : un CCE soumis …

Posté par fogenerali le 16 octobre 2015

Flash Info FO Generali
Dénonciation de l’accord sur le temps de travail : un CCE soumis …

newgif001.gif Nous publions sur ce site notre dernier flash info FO Generali du 12 octobre 2015

FLASH INFO FOChers collègues, chers camarades,

Nous nous sommes engagés à vous informer régulièrement sur le projet de dénonciation de l’accord sur le temps de travail. Notre syndicat FO a annoncé en AG vendredi dernier et par tract qu’il était possible de s’opposer au projet de dénonciation en utilisant tous les moyens légaux dont disposent les syndicats, le CCE et le CE. 

 

FO a proposé l’unité pour exiger le retrait de projet de dénonciation. 

LOGO FO CCE SOUMIS

Notre syndicat FO n’a été suivi par aucun autre syndicat dans cette voie. Nous avons eu le sentiment que tout était ficelé d’avance …
Pourtant au CCE de ce jour, 15 octobre, c’était bien parti puisque tous les élus ont fait une déclaration demandant à la Direction de renoncer à la dénonciation. Mais quand le Président du CCE, Michel Estimbre, a répondu qu’il maintenait son projet,  ce sont les élus, à l’exception des élus FO, qui alors ont renoncé à toute opposition en se déclarant prêts à négocier l’accord de substitution dès le 21 octobre et en s’opposant à l’expertise que seul notre syndicat FO a soutenu.
Ceci a permis à Michel Estimbre qui présidait le CCE d’annoncer l’envoi d’un mail à tous les salariés rédigé avant le CCE ce qui prouve le renoncement attendu du CCE !
On voit dans ce courrier que le projet de la Direction va bien au-delà du temps de travail.  
 
Au cours de ce CCE, nous avons appris qu’il était envisagé :
  • d’augmenter  le temps de travail d’une semaine par an  soit sous la forme de la suppression de 5 jours RTT pour les cadres au forfait jours, soit sous la forme d’une augmentation de 10 minutes du temps de travail par jour pour tous les autres,
  • de supprimer toutes les plages fixes et mobiles pour permettre des permanences imposées aux salariés bien au-delà de 19 heures,
  • de prévoir du télétravail en rendant tous les postes de travail flexibles (plus de bureau attribué) et en utilisant les télé-centres qui se généralisent aujourd’hui,
  • de compenser financièrement uniquement en revoyant la rémunération variable (donc arbitraire et aléatoire).
Des salariés nous interrogent quant à la rumeur qui circule d’un plan social. Il n’en a pas été question. Nous pouvons seulement nous interroger sur les conséquences d’une augmentation de la durée du travail sans réelle compensation salariale. Mais il n’en pas été question une seule fois.
Les réponses à toutes ces questions auraient pu être apportées grâce une expertise hélas rejetée par le CCE (le premier syndicat à refuser l’expertise a été la CGT ce qui est surprenant). 
Pourtant elle était nécessaire afin de permettre au CCE de s’interroger sur la méthode brutale de dénonciation, sur sa pertinence sociale et économique, sur le lien avec le plan de réduction des coûts décidé par Marion Greco, sur les conséquences pour l’entreprise en France et pour les salariés de la filiale française.
Le CE DMSMO se réunira à son tour mardi 20 octobre. 
FO tentera à nouveau de proposer à nouveau une expertise en rappelant qu’il est impératif de la réclamer lors de la première réunion de l’instance (sachant qu’il ne sera pas possible de l’obtenir durant la phase de négociation du futur accord).
Les élus FO CHSCT réclameront également la consultation de cette instance sur le projet de dénonciation.
.
FO continue donc à s’opposer à cette dénonciation et s’opposera à toute diminution des droits des salariés et à toute augmentation de la flexibilité.
 
Nous vous tiendrons informés, à bientôt !
Salutations syndicalistes et amicales.
Téléchargez ce flash info ici : fichier pdf Lettre FO GENERALI 15 10 2015

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 2 - Statut | Commentaires fermés

Tract FO Generali : Frais de santé – Mutuelle / Ecoutes et enregistrements des communications

Posté par fogenerali le 2 octobre 2015

Tract FO Generali : Frais de santé – Mutuelle / Ecoutes et enregistrements des communications

newgif001.gif Nous publions sur ce site le dernier tract FO à Generali.

Notre syndicat FO  a envoyé  ce tract ( voir le tract ) le 01/10/15 pour être diffusé par mail à tous les salariés de l’UES Generali.

Il évoque :LOGO TRACT

- Le bilan de la négociation UES « Frais de Santé » qui conduit malheureusement à constater que certaines garanties ont été revues à la baisse dans le cadre du nouveau contrat de Santé des salariés de Generali (ou « mutuelle ») qui sera en vigueur dès le 1er janvier 2016 et que notre revendication initiale du maintien de toutes les prestations actuelles sans surcoût pour les salariés n’a pas été entendue … 

- Les écoutes et enregistrements des communications qui va être mis en oeuvre en début d’année (encore merci à tous pour vos réponses nombreuses à notre sondage de Juin) et la nécessité urgente devant l’aggravation actuelle des conditions de travail dans de nombreux services de CRC  et autres services de gestion (sous-effectifs & pratiques inacceptables ayant des conséquences sur la santé des salariés aussi bien en RP qu’en province) de ne plus se contenter de les dénoncer mais de demander comme le fait aujourd’hui notre syndicat FO (Cliquez ici pour voir la lettre adressée à la Direction Michel Estimbre le 01/10/2015) l’ouverture d’une négociation pour obtenir un accord collectif définissant des garanties pour que les salariés ne soient plus victimes de comportement irrespectueux et de pression, et qu’ils ne soient pas menacés de sanctions dans le cadre de la mise en place de ce système d’écoutes et d’enregistrements. 

Tract FO Generali du 01 Octobre 2015

Tract FO Generali du 08 septembre 2015

Cliquez sur l’image pour lire / télécharger le tract FO

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 1 - Revendications, 2 - Courriel & Courrier, 3 - Tracts | Commentaires fermés

Tract FO Generali : Négociation Frais de Santé, Inspection du Travail , GIS & UES, GGS & Congés de fin d’année, CE & ASC

Posté par fogenerali le 8 septembre 2015

Tract FO Generali - Négociation Frais de Santé, l’inspection du Travail écrit à Generali, GIS & UES, GGS & Congés de fin d’année, CE & ASC

newgif001.gif Nous publions sur ce site le dernier tract FO à Generali.

Notre syndicat FO  a envoyé  ce tract ( voir le tract ) le 08/09/15 pour être diffusé par mail à tous les salariés de l’établissement DMSMO, il a été également distribué sur le site de St Denis.

Il évoque :LOGO TRACT

- Les négociations sur les Frais de Santé qui ont eu lieu dans la branche (RPP) et qui commencent dans l’entreprise Generali et rendues obligatoiredu fait de l’ANI (accord national  interprofessionnel) du 11 janvier 2013, signé par la CFE-CGC, la CFDT et la CFTC (et toujours condamné par notre syndicat FO), puis la Loi de Sécurisation de l’Emploi du 14 juin 2013 qui en découle (et ses décrets d’application du 8 septembre et 18 novembre 2014) qui ont mis en danger les accords existants dans les entreprises sur les frais de santé et de fait, obligent à renégociation de ces accords. 

Lire aussi les articles sur foassurances.fr : 
FO ne valide pas la remise en cause des garanties « protection sociale » des salariés et retraités de la profession d’Assurances

Négociation Protection sociale branche Assurance : Force Ouvrière s’oppose à la réduction de la couverture santé des salariés du secteur

- L’intervention de l’Inspection du Travail à Generali saisie par notre syndicat FO pour lui signaler des faits graves de discrimination à l’encontre de notre syndicat et qui a écrit à la direction de Generali en lui en rappelant que les disparités de traitement entre syndicats et élus peuvent constituer un délit de discrimination. 

Nous publions ici la lettre de l’inspection du travail adressée à Generali : fichier pdf Courrier Inspection du travail du 24 juillet 2015

- La succursale GIS et son intégration dans l’UES avec le rappel de la procédure en appel en cours.

- GGS & l’interdiction de prise de congés en décembre & janvier   »neutralisés » par une note de service (dont FO en demande le retrait) et l’action qui va être menée dans l’unité avec la CGT qui vient de s’y associer pour obtenir le retrait de cette note et la consultation obligatoire du CE DMSMO.

- Les Activités Sociales et Culturelles du CE DMSMO avec la préparation actuellement du budget 2016  sachant qu’en préalable FO demande le maintien au minimum des prestations actuelles en nature et en montant (entre autres demandes, nous y reviendrons) !

Tract FO Generali du 08 septembre 2015

Cliquez sur l’image pour lire / télécharger le tract FO

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 1 - Revendications, 10 - PROD INFO & GTECH & DSI & GIS, 12 - ASC CCE Generali, 3 - Tracts, 4 - Droit du travail | Commentaires fermés

Tract FO Generali du 2 juillet 2012 : La Direction de Generali doit respecter ses engagements

Posté par fogenerali le 9 juillet 2012

Tract FO Generali du 2 juillet 2012
Aucune sanction contre Michel Gayraud
La Direction doit respecter ses engagements

Nous publions sur ce site le dernier tract distribué à Generali.

Je n'y étais pas ...

Notre syndicat FO a distribué un tract voir le tract ) sur les site de Saint-Denis et de Marseille le 3 juillet 2012. Il a été également envoyé à la Direction pour être diffusé par mail à tous les salariés de l’UES.

Il évoque les conditions de travail et les sous-effectifs récurrents, une violation flagrante du code du travail par la Direction et une menace de sanction qui pèse sur un de nos délégués FO qui tente de faire respecter, pour son service, les engagements pris en Comité d’Etablissement par la Direction et qui ne sont pas tenus …

Tract FO Generali Juillet 2012

INFORMATION :
Toujours pas de réponse à notre lettre ouverte à Claude Tendil pour l’ouverture de négociations sur le périmètre de l’UES, pour le maintien de toutes les activités et de tous les salariés au sein de l’UES Generali France Assurances.
Une rencontre intersyndicale FO, CFE-CGC, UNSA et CGT se réunira sur le même sujet vendredi 6 juillet à 11h.


Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :
Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par téléphone : 06 78 87 81 79
*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.unblog.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 1 - Revendications, 3 - Tracts, 4 - Droit du travail | Pas de Commentaires »

Grève de la faim des licenciés de Generali : Lettre de FO à l’Argus de l’assurance

Posté par fogenerali le 6 avril 2011

Lettre de Force Ouvrière à l’Argus de l’assurance
Grève de la faim des anciens salariés licenciés par Generali

Comme annoncé dans la lettre ci-dessous, nous publions sur notre site la lettre que nous avons adressée ce jour à l’Argus de l’assurance concernant un article paru le 1er avril 2011 sur la grève de la faim d’anciens salariés licenciés par Generali.

Jean-Simon Bitter
DSC FO chez Generali
28 rue des Petits hôtels
75010 Paris

Paris le 6 avril 2011

Monsieur,

Votre journal et vous-même avez couvert avec sérieux et objectivité la grève de la faim de plusieurs anciens salariés licenciés par le GPA en janvier 2007, une société du groupe Generali. Il s’agit en effet d’une situation dramatique qui soulève beaucoup d’émotion dans notre profession. Nous sommes extrêmement inquiets quant à la santé et même à la vie de nos anciens collègues.

Je vous écris parce que dans l’Argus du 1er avril 2011, vous publiez une interview de Monsieur Michel Estimbre DRH au sein de Generali sous le titre « Generali est prête à reprendre les anciens salariés en grève de la faim ». L’article comporte des inexactitudes qui pourraient porter préjudice aux salariés licenciés qui ont saisi les conseils de prud’hommes et même aux actuels salariés de Generali.

encartargus1.pngEn marge de l’interview il y a un encart qui indique que 222 salariés ont été licenciés en janvier 2007, c’est exact.

Mais ensuite il est indiqué, sans autres précisions, qu’un juge départiteur a débouté les ex-salariés de Generali de toutes leurs demandes ; c’est sans doute ce que veut faire croire la Direction de Generali mais c’est inexact.

Plusieurs anciens salariés licenciés en janvier 2007 ont saisi le conseil des prud’hommes avec l’assistance de notre syndicat Force Ouvrière. Ils ont tous obtenu gain de cause.

La société Generali Vie a été condamnée à payer aux salariés concernés des indemnités pour licenciement sans cause réelle et sérieuse ainsi qu’au titre de l’article 700 du Code de Procédure Civile. L’exécution provisoire a été ordonnée ainsi que le remboursement aux organismes concernés des indemnités de chômage par Generali Vie.

Ces jugements ont été prononcés le 12 juin 2009 par le CONSEIL DE PRUD’HOMMES DE PARIS SERVICE DU DÉPARTAGE.

D’autres salariés ont obtenu gain de cause, d’autres ont été déboutés. Ils sont aujourd’hui tous dans la même situation puisque Generali fait appel systématiquement contre les décisions qui lui sont défavorables.

Quand notre syndicat FO a appris que certains des licenciés avaient engagé une grève de la faim, il a immédiatement réagi en déclarant que, dans tous les cas, ces salariés sont confrontés à la puissance financière et aux moyens considérables que Generali utilise pour les contrer, les poussant ainsi au désespoir.

Nous l’avons répété souvent, depuis des années notre syndicat FO réclame une négociation. Nos anciens collègues en grève de la faim demandent qu’une négociation s’engage enfin sous l’égide d’un médiateur. Nous avons appuyé de toute notre force cette demande mais la Direction de Generali refuse toute négociation.

titreargus2.png

Votre article reprend en titre et entre guillemets cette affirmation que « Generali est prête à reprendre les anciens salariés en grève de la faim ». Est-ce un effet d’annonce ou une proposition sérieuse ?

Generali a fait appel au cabinet Sodie du groupe Alpha pour proposer une aide aux 222 licenciés. Quelle aide ? Nous n’en savons rien puisque Generali refuse toute négociation et que sa décision est unilatérale. Que pensez-vous d’une entreprise qui refuse toute médiation, telle que le prévoit le Code du Travail, mais choisit elle-même son médiateur, sans aucune négociation ?

La proposition de reprise est-elle sérieuse ? Cette question se posait déjà en 2007 puisque la loi impose à un groupe de faire des propositions de reclassement aux salariés licenciés. Or Generali n’a fait que des propositions vagues, ni réelles ni sérieuses.

Notre syndicat FO maintient qu’il n’y a qu’une issue à cette situation dramatique : une négociation loyale, en présence d’un médiateur indépendant, pour une indemnisation transactionnelle.

J’espère que vous tiendrez compte de ce courrier dans vos prochains articles ou que vous le publierez.

Mais le temps presse. Quand il y a des actions désespérées comme une grève de la faim, chaque jour compte. Notre syndicat FO publiera ce courrier sur nos sites http://foassurances.unblog.fr et http://fogenerali.fr et le portera à la connaissance des salariés.

Je vous adresse mes salutations distinguées.

Jean-Simon Bitter
DSC FO Generali

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE         fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 1 - Revendications, 8 - Manifestation & Grève | Pas de Commentaires »

12
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus