Flash Info FO Generali : Information concernant le rapprochement INTESA & GENERALI

Posté par fogenerali le 25 janvier 2017

Flash Info FO Generali : Information concernant le rapprochement INTESA & GENERALI 

FLASH INFO FO

newgif001.gif Flash info FO GENERALI pour vous informer que nous avons ce jour la confirmation officielle de l’intérêt qu’Intesa Sanpaolo (1er groupe bancaire italien) porte à Generali en envisageant un éventuel rapprochement avec notre Groupe :

« Hier soir, Intesa Sanpaolo a confirmé étudier un rapprochement avec son compatriote Generali, lequel pourrait être courtisé par d’autres prétendants, à commencer par les deux géants européens du secteur, le français Axa et l’allemand Allianz.
Intesa a dû sortir de son silence après que des rumeurs d’offres en titres eurent circulé hier sur le marché. Generali pèse désormais 24 milliards d’euros en bourse, après avoir flambé de plus de 8% sur la seule séance d’hier. »
Article (exemple) : http://www.boursier.com/actions/actualites/news/intesa-generali-deutsche-bank-le-secteur-financier-s-agite-en-europe
.
Cet après-midi, 25/01/17,  se tient à Trieste, un conseil d’administration de Generali qui a pour vocation (entre autres) de nommer un nouveau directeur financier, puisque le N°2 de Generali, Alberto Minali annoncé sa démission en début de semaine (en raison à priori, d’après la presse, de divergences d’opinions sur la politique industrielle menée par le N°1 du Groupe : Philippe Donnet).
.
Cette annonce de rapprochement nous a été également confirmée par SMS ce matin par le DRH France, Emmanuel Copin (qui assure actuellement l’intérim de Michel Estimbre parti fin Octobre 2016 …) avec le message suivant adressé aux organisations syndicales :
«Bonjour à tous et à toutes.
Comme vous l’avez certainement lu à cette heure, La banque Intesa Sanpaolo a confirmé son intention d’un rapprochement avec le Groupe Generali.
Cette intention est soumise à un certain nombre d’obstacles notamment réglementaires et implique l’approbation de la BCE. 
Une communication est à priori prévue ce soir après la réunion du bord Generali (qui était déjà planifiée)
Je vous tiendrai informés au fur et à mesure d’ici le CCE de vendredi.
Très cordialement 
Emmanuel Copin »
.
Pour notre part, en tant qu’organisation syndicale indépendante défendant les intérêts des salariés, peu importe les grandes manœuvres actuelles qui sont loin d’être terminées et peu transparentes, peu importe les protagonistes actuels intéressés par Generali (Intesa, Allianz, AXA etc …), notre position reste inchangée, elle est celle que nous avons énoncé en Décembre : « Personne ne récupérera Generali France dans la paix sociale sans maintien de tous les emplois ».
.;
A FO, nous sommes concentrés sur la défense des intérêts des salariés et donc notre position est claire quoi qu’il arrive  :
Maintien de tous les emplois &  Respect des droits acquis individuels et collectifs.
.

 Nous vous tiendrons bien évidemment régulièrement informés de la suite de ces opérations.

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :
Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)
*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr
*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 01 - Flash Info, 1 - Revendications | Commentaires fermés

Tract FO Generali : Avenir Generali France, Réduction des coûts, FO solidaire des salariés de Generali Nyon, Victoire à St Denis

Posté par fogenerali le 12 décembre 2016

Tract FO Generali : Quel avenir pour Generali France ? Réduction des coûts, FO solidaire des salariés de Generali Nyon, Une victoire à St Denis

newgif001.gif Nous publions sur ce site le dernier tract FO à Generali.

Notre syndicat FO  a envoyé  à la Direction ce tract voir le tract ) le 12/12/16 pour être diffusé par mail à tous les salariés de l’UES Generali France.

LOGO FO

A la une de ce tract FO Generali  : 

- Entre rumeurs et démentis : Quel avenir pour Generali France ?

- Mensonge : Comment réduire les coûts sans réduire les effectifs ?

- FO solidaire de nos collègues Suisses de Generali Nyon confrontés à un plan de délocalisation d’emplois.

- Temps de Travail : Une Victoire à St Denis, la Mairie cède !

Tract FO Generali : Avenir Generali France, Réduction des coûts, FO solidaire des salariés de Generali Nyon, Victoire à St Denis dans 01 - Flash Info tract-fo-generali-12-12-16

Cliquez sur l’image pour lire / télécharger le tract FO Generali

Pour mémoire :
Déclaration FO du 24/11/16 lue au Comité de Groupe le 25 novembre 2016 en présence d’Eric Lombard et diffusée par tract aux salariés de l’UES Generali France : fichier pdfTract Déclaration FO Generali 24/11/16

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :
Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)
*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr
*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 3 - Tracts | Commentaires fermés

Communiqué FO Generali : FO confronté aux diffamations et aux mensonges chez Generali

Posté par fogenerali le 2 juin 2016

Flash Info FO Generali
Communiqué : FO confronté aux diffamations et aux mensonges chez Generali

FLASH INFO maj info 14 06 2016

.

newgif001.gif Nous publions sur ce site un communiqué FO Generali du 02 juin 2016

FLASH INFO FO

 Fin 2015, la Direction de Generali a voulu anticiper sur le projet de loi EL Khomri en soumettant à la signature un accord qui : 

• augmente la durée du travail d’une semaine sans aucune compensation salariale,

• modifie les horaires individualisés qui seront déterminés par service sans négociation avec les syndicats sans accord du comité d’entreprise ni contrôle de l’inspecteur du travail.
.
Notre syndicat FO a lutté de toutes ses forces contre le projet d’accord en réunissant plusieurs assemblées générales et en lançant une pétition FO qui recueilli plus de 1000 signatures et le comité d’entreprise a voté à l’unanimité contre l’accord.
La Direction de Generali ignorant la pétition FO, ignorant le vote du comité d’entreprise a persisté et fait signer l’accord par la CFDT, la CFE-CGC et l’UNSA.
Cette fois une nouvelle pétition pour condamner l’accord et obtenir une compensation salariale a été lancée par notre syndicat FO avec deux autres organisations, la CGT et la CFTC. Cette pétition a recueilli plus de 1300 signatures.
La FEC FO devait saisir le TGI de Paris pour faire annuler cet accord illégal. La CGT a décidé de se joindre à la procédure pour réclamer également l’annulation de cet accord.

 

Depuis que cette action est engagée les mensonges se multiplient contre notre organisation syndicale FO et ses militants au sein de Generali.

fleche bleu

 Ne retenons ici que ce qui porte sur cet accord illégal :

  • La pétition qui recueille plus de 1300 signatures de salariés de Generali est qualifiée de « pétition fantôme » par un des syndicats signataires de l’accord. Nous avons été dans l’obligation de faire constater la réalité des signatures par un huissier.
  • Les signataires de l’accord El-Khormi prétendent mensongèrement que l’accord précédent a été dénoncé. L’un des signataires précise même « légalement »
  • L’annulation de l’accord sur le temps de travail conduirait automatiquement et légalement à la caducité des autres accords … C’est ce que Generali demande au tribunal par provocation mais ce que le tribunal ne lui accordera certainement pas.

fleche bleu  Et le 1 juin 2016, à la veille des élections professionnelles chez Generali, une alerte Google a pointé sur un article paru sur un site internet (zevillage) sous le titre « Chez Generali, Force ouvrière et la CGT attaquent l’accord télétravail »

Ce titre est mensonger et confond délibérément l’accord sur le temps de travail et l’accord sur le télétravail.VERITES MENSONGES
Notre syndicat et ses militants sont intervenus auprès du responsable du site, pour lui demander de corriger cette information.
Ce dernier a refusé en prétendant que son article était issu du texte rédigé par Mariette Kammerer et publié par le service de l’AFP-Liaisons sociales en reconnaissant cependant en avoir changé le titre.
En vérifiant avec l’article d’origine (repris seulement en partie) nous avons constaté que non seulement le titre avait été changé mais également le contenu.
Et voilà ce que nous a répondu Xavier de Mazenod, responsable du site Zevillage : « Je viens de vérifier l’article de Mariette paru sur Entreprise & Carrières qui est strictement conforme au nôtre ».
MENSONGE !
Voilà ce qu’a écrit Mariette Kammerer que nous avons interrogée : «C’est assez clair selon moi, je ne fais pas référence à l’accord télétravail quand je parle de l’action en justice. Je ne sais pas ce qu’a écrit le site dont vous parlez mais s’il a déformé mes propos je n’en suis pas responsable. »
Il est donc démontré que Xavier de Mazenod a menti.
Il se présente comme «conseil et formation en communication d’influence, spécialiste de la mise en œuvre et de l’animation de réseaux sociaux professionnel ».
Il est le conseil de qui dans cette affaire ?
Nous ne pouvons pas le savoir mais notre syndicat FO a immédiatement rédigé un démenti le 1er juin et a demandé à la Direction de Generali de le diffuser aussitôt. Ce n’est pas encore fait (*)
Notre syndicat FO reste déterminé, malgré les pressions et les mensonges, à lutter contre cet accord chez Generali
et pour le retrait du projet de loi dans le pays.
.
******
(*) le démenti a en fait été transmis aux salariés seulement le lendemain des élections … C’est à dire le 3 juin 2016 …
Voir le démenti : Démenti FO du 1er Juin transmis le 3 juin aux salariés de Generali le lendemain des élections du 02/06/2016

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 01 - Flash Info, 4 - Droit du travail, 7 - Elections | Commentaires fermés

Flash Info FO Generali : Loi Travail – Editorial J.C Mailly Force Ouvrière 23 mars 2016

Posté par fogenerali le 23 mars 2016

Flash Info FO Generali – Loi Travail (El Khomri)
Editorial J.C Mailly Force Ouvrière 23 mars 2016

newgif001.gifFLASH INFO FO

Nous publions sur ce site un flash info FO Generali pour information sur le projet de loi El Khomri au travers du dernier éditorial de J.C Mailly, secrétaire général de Force Ouvrière, du 23 mars 2016 (que vous pouvez retrouver retrouver sur le site de Force Ouvrière ainsi que d’autres informations détaillées sur ce projet de loi dont FO demande le RETRAIT).

 

EDITORIAL FO MAILLY 23 03 16

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

 

Publié dans 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 4 - Droit du travail, 8 - Manifestation & Grève | Pas de Commentaire »

Flash Info FO Generali : Une mobilisation réussie, continuons !

Posté par fogenerali le 12 mars 2016

Flash Info FO Generali
Pétition Salaire, Loi Travail : une mobilisation réussie, continuons !

newgif001.gif Nous publions sur ce site notre dernier flash info FO Generali du 10 mars 2016

FLASH INFO FO

Chers collègues, chers camarades,

 DOUBLE FLECHE Loi El Khomri : FO dit NON ! Retrait !

fo retrait vb

Le 9 mars, plus de 400 000 salariés et jeunes ont manifesté dans toute la France avec les syndicats FO, CGT, SUD, FSU, UNEF, FIDL et UNL. Comme ce fut le cas contre le CPE en 2006 et ce,  avec une plus grande ampleur encore, les syndicats de salariés et les organisations de jeunesse, les salariés, étudiants et lycéens étant unis pour exiger le retrait du projet de loi.

Ce projet n’est pas amendable comme le suggère la CFDT et d’autres puisque, comme l’explique la confédération FO, on est en train de remettre en cause des droits fondamentaux pour tout ramener au niveau de l’entreprise, là où le rapport de forces est le plus fragile. 

La logique de ce projet est de renverser la hiérarchie des normes et de mettre fin principe de faveur (un accord d’entreprise ne peut être que plus favorable que la convention collective, qui elle même ne peut être que plus favorable que le code du travail).
Alors il ne suffit pas de changer quelques points, il faut le retrait total et définitif de ce projet.

La grève dans tout le pays est décidée et annoncée pour le 31 mars 2017.
FO soutiendra toutes les initiatives pour obtenir le retrait du projet de loi El Khomri.

DOUBLE FLECHE Au 10/03/2016 : 1277 signatures sur la pétition FO, CGT et CFTC pour une compensation salariale de 2,5 % et une augmentation générale de 1,7 % avec un minimum de 600 €

Du jamais vu sur une pétition à Generali !logo petition fo cgt cftc salaire V2
Sur proposition de FO, les syndicats FO et CGT ont décidé une AG du personnel qui se tiendra le vendredi 18 mars entre 12 heures et 14 heures, le lendemain de l’ultime réunion de négociation sur les salaires, ce qui nous permettra de rendre compte aux salariés des conclusions de cette négociation. Nous avons demandé l’auditorium à Innovatis qui est libre ce 18 mars. 

Cette salle a déjà été utilisée par la CFDT pour défendre sa signature de l’accord du 17/12/15 qui nous conduit aujourd’hui à travailler des jours supplémentaires gratuitement et qui permet d’imposer les permanences tardives. La CFDT avait fait un bide …

De notre côté, nous sommes certains d’être très nombreux compte tenu du succès de la pétition
et nous le dirons à la Direction lors des négociations.
.
.
.DOUBLE FLECHEÉchec de l’assignation par Generali contre la FEC-FO et notre camarade FO Youssouf (désigné RS à l’ICCHSCT) :
Generali a succombé !

Vous trouverez ci-joint (en lien téléchargeable) le jugement rendu par le TGI de Paris le 8 mars 2016 qui dit que les sociétés qui composent l’UES Generali France Assurances « qui succombent seront condamnées aux dépens. »   

JUSTICE CODE DU TRAVAIL

Rappelons que Generali a assigné la FEC-FO et Youssouf devant le TGI de Paris pour obtenir l’annulation de la désignation de Youssouf par la FEC-FO et demander au Tribunal de caractériser l’entrave au fonctionnement de l’ICCHSCT (Instance de Coordination des CHSCT) commise par la FEC-FO.
Nous avons répliqué en présentant des demandes reconventionnelles. 
Generali a aussitôt reculé en abandonnant la demande de condamnation pour entrave ce qui a conduit le tribunal à ne pas traiter nos demandes reconventionnelles.
Cependant le Tribunal a refusé de satisfaire Generali et d’annuler notre désignation qui était devenue sans objet, comme nous l’avons soutenu, puisque l’ICCHSCT, qui est par définition temporaire, a cessé de fonctionner dès le 11 décembre, date à laquelle elle a rendu son avis.
Generali a donc échoué (succombé) !
Et la FEC-FO garde la capacité de désigner un RS à l’ICCHSCT sans contredire le tribunal.
.
DOUBLE FLECHE Accord du 17 décembre 2015 (Accord sur l’organisation & durée du temps de travail)
C’est le même Tribunal qui examinera, le 29 mars 2016, notre assignation en demande d’annulation de l’accord du 17 décembre 2015. 

temps de travail VB

Cet accord signé par CFDT, CFE-CGC et UNSA est une anticipation sur le projet de Loi El Khomri en imposant une semaine de travail supplémentaire non payée et ce, sans l’accord des salariés ce qui est actuellement illégal !
Nous sommes conscients que notre action devant le TGI est liée à l’action générale pour obtenir le retrait de la Loi El Khomri ce qui démontre pratiquement à quel point il est nécessaire d’obtenir le RETRAIT de ce projet de loi qui aura pour conséquence (entre autres) d’abaisser les salaires ! 
.

Nous vous tiendrons informés de la suite … , à bientôt !
Salutations syndicalistes et amicales.

Téléchargez le jugement : fichier pdfJugement du TGI du 8 mars 2016

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 4 - Droit du travail | Commentaires fermés

Vœux FO Generali : Bonne année à tous !

Posté par fogenerali le 7 janvier 2016

Vœux FO Generali : Bonne année à tous !

newgif001.gif Chers collègues, chers camarades,

Les militants FO de Generali vous souhaitent à tous une bonne année 2016 ainsi qu’à vos proches !

Nous reviendrons très rapidement sur les sujets qui sont devant nous en 2016 : l’augmentation du temps de travail sans compensations salariale, les négociations en cours ou qui vont débuter (sur les conditions de travail des CRC, sur les salaires …), la réunion de la commission informatique du CE DMSMO dès cette semaine, les procédures en cours …

La Direction de Generali nous annonce un livret qui sera diffusé dans les prochains jours et dès maintenant des « discussions » dans les services pour fixer les « règles du jeu ».

Comme nous l’avons indiqué dans notre dernier tract de 2015, les militants FO sont à la disposition de tous les salariés qui peuvent nous contacter par mail ou par téléphone ou directement. Comme toujours nous garantissons la confidentialité et nous mettrons tout en œuvre pour éviter justement les difficultés que les salariés, de toute catégorie, pourraient rencontrer, dans leur vie professionnelle et dans leur vie personnelle, du fait de la mise en œuvre de ces « règles du jeu ».

Les « règles du jeu » ne sont pas les mêmes pour tout le monde. Mario Greco, selon la presse devra se déterminer dans le mois de janvier. Va-t-il rejoindre Zurich avec un salaire double ou accepter de rester chez Generali qui lui propose de l’augmenter en portant son salaire annuel à plus de 7 millions d’euros ?

Baisse de salaire pour les salariés de Generali France, hausse insolente pour d’autres … décidément, cette « crise » n’a pas les mêmes effets pour tout le monde.

C’est un des aspects de ce qu’ils appellent le pacte ou le contrat social !

Notre syndicat FO reste un syndicat indépendant, n’accepte aucun pacte avec le patronat ou le gouvernement ayant pour effet de priver les salariés de leurs droits et de dégrader leurs conditions de vie et de travail, nous n’avons qu’un seul objectif : celui de défendre les intérêts des salariés et c’est ce que nous continuerons à faire en 2016.

Salutations syndicalistes et amicales de tous les militants FO !

 

BONNE ANNÉE 2016 A TOUS !

fo bonne année v3

 

 

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info | Commentaires fermés

FO Generali Accord Temps de Travail – Soutien de la Section Fédérale FO Assurances

Posté par fogenerali le 20 novembre 2015

FO Generali Accord Temps de Travail
Soutien de la Section Fédérale FO Assurances 

newgif001.gif

GENERALI SOUTIEN SECTION FEDERALE FO ASSURANCES

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info | Commentaires fermés

Flash Info FO Generali : La dénonciation, un coup de bluff mis au point dans le secret !

Posté par fogenerali le 19 octobre 2015

Flash Info FO Generali
Accord Temps de Travail – La dénonciation : un coup de bluff mis au point dans le secret !

newgif001.gif Nous publions sur ce site notre dernier flash info FO Generali du 19 octobre 2015

FLASH INFO FOChers collègues, chers camarades,

Nous nous sommes engagés à vous informer régulièrement sur le projet de dénonciation de l’accord sur le temps de travail. 

Vous trouvez ci-après le mail que notre syndicat FO adresse ce jour au secrétaire du CE DMSMO et aux délégués centraux des autres syndicats à l’attention de tous les élus. Les élus du CCE, à l’exception des élus FO, ont tous refusé de soumettre le projet de dénonciation à expertise. Nous faisons une nouvelle tentative, cette fois avec une argumentation pour le CE DMSMO qui se tiendra mardi 20 octobre 2015 dans la matinée. 

Pourquoi le CCE et le CE DMSMO, pourquoi les délégués syndicaux, autres que FO,  refuseraient d’utiliser les moyens légaux à leur disposition pour s’opposer à la dénonciation de l’accord de 2003 sur le temps de travail ?LOGO FO DENONCIATION BLUFF

Un des élus en a dévoilé la raison en écrivant :  «  Si le 10 novembre, il y a un nouvel accord de trouvé, il se substituera à celui existant et la Direction n’aura pas besoin de le dénoncer « .

Cela explique tout. Rappelons-nous l’an dernier, la Direction a essayé d’obtenir un accord avec les syndicats pour imposer des permanences à 18 heures 30 ou 19 heures pour tous les salariés en échange du télétravail. Cela a provoqué une telle résistance de la part des salariés que les syndicats, même les plus complaisants, ont refusé de signer. Alors cette fois, la Direction a menacé de dénoncer l’accord mais elle n’aurait jamais pris le risque de se lancer dans cette procédure sans un accord secret préalable. En effet la procédure de dénonciation, comme nous l’avons expliqué, est tellement longue (3 mois de consultation plus 3 mois de préavis, puis 12 mois de survie soit 18 mois au minimum) que ce serait trop coûteux pour l’employeur. La Direction a donc obtenu, par avance, un engagement de la part de plusieurs syndicats pour signer ce qu’ils avaient refusé l’an dernier.

Voilà pourquoi la menace de dénonciation prend la forme d’un coup de bluff et voilà pourquoi nous sommes menacés d’un accord qui réduirait les droits des salariés, nous retirerait une semaine de congé, augmenterait la durée du travail et nous imposerait des permanences, à 18 heures 30 ou 19 heures voire au delà, sans même qu’il soit besoin de dénoncer l’accord.

Notre syndicat FO revendique le retrait de la menace de dénonciation, le maintien de l’accord de 2003 sur le temps de travail dans toutes ses dispositions et refuse tout recul des droits des salariés.

FO invite les salariés à réfléchir à cette situation, à discuter des actions à mener. Ensemble, réfléchissons à une initiative permettant de décider en commun une action pour faire échec à toute remise en cause de l’accord de 2003.

N‘hésitez pas à nous contacter. Pour ceux qui sont à Saint-Denis vous pouvez toujours nous rencontrer le mardi de 13 heures à 14 heures dans notre local FO du Jade (entrée par la rue des fruitiers, à droite vers l’espace « bien être »). Et vous pouvez tous nous écrire par retour de courriel ou par l’intermédiaire de notre blog http://www.fogenerali.fr

Salutations syndicalistes et amicales.

Au secrétaire du CE DMSMO, aux DSC et DSCA de tous les syndicats, à l’attention de tous les élus du CE DMSMO.

Les élus FO propose au CE DMSO qui se réunira mardi 20 octobre 2015 de voter sur le principe d’une expertise technique dans le cadre du point 1 sur le projet de dénonciation. En voici les raisons.Le Code du Travail est chaque jour remis en cause et menacé de liquidation. Mais il existe toujours. Le comité d’entreprise, qui est une représentation collective des salariés, a le devoir de l’utiliser en défense des intérêts des salariés.Selon l’article L2323-2, les décisions de l’employeur sont précédées de la consultation du comité d’entreprise. C’est pourquoi le CE DMSMO est consulté avant toute décision de l’employeur sur le projet de dénonciation de l’accord sur le temps de travail. 

Ce projet de dénonciation peut donc être retiré !
L’accord de 2003 peut être maintenu dans toutes ses dispositions.

Lors du CCE du 15 octobre, les élus FO ont proposé de faire appel à un expert. Le CCE, à l’exception des seuls élus FO, a rejeté cette proposition avec des arguments surprenants de la part de certains élus.


L’appel à un expert aurait un caractère dilatoire ?

On qualifie de dilatoire un procédé qui vise à gagner du temps en général associé à l’idée de manœuvre. Alors voyons la question des délais telle qu’elle est prévue dans la loi.

Le Comité qui est consulté dispose d’un mois au plus pour rendre son avis. Ce délai d’un mois est porté à deux mois quand le comité fait appel à un expert. Si les CHSCT sont également consultés le délai est porté à 3 mois. Si une coordination des CHSCT est décidée le délai est porté à 4 mois. 

Ajoutons que la dénonciation, si elle n’est pas retirée, n’est possible qu’à l’issue de ce processus et avec un préavis de 3 mois. Il s’ouvrirait alors une période de 12 mois de survie de l’accord dans toutes ses dispositions. 

Le comité a pour rôle d’utiliser ces moyens et ces délais dans l’intérêt des salariés. Mais c’est également dans l’intérêt de l’entreprise qui n’a sans doute pas perçu qu’elle ne peut pas fonctionner correctement en aggravant les conditions de travail des salariés. 

L’expert n’aurait rien à examiner puisqu’il n’y aurait rien dans le dossier ?

Le comité est consulté sur un projet de dénonciation d’un accord de 14 pages qui détermine les conditions de travail quotidiennes de tous les salariés de l’établissement DMSMO. Ce n’est pas rien ! 

Le document de la Direction fait 5 pages ; il n’y a pas un mot des objectifs définis par le groupe pour réduire les coûts et augmenter la rentabilité, il n’y a pas un mot des permanences dont on sait bien que c’est le premier objectif de la Direction, il n’y a pas un mot sur les conséquences pour l’emploi …

Michel Estimbre dans un message adressé aux salariés, sans attendre l’issue de la consultation, écrit de façon obscure: « beaucoup des thèmes en discussion sont sur la table de longue date, sans qu’il n’ait été possible de les traduire en décisions ».

Quels thèmes ? Quels enjeux ?

Le Comité n’est-il pas en droit de confier à un expert technique la mission d’analyser les véritables motivations de la Direction, les liens avec ses objectifs généraux, les véritables enjeux, les risques pour les conditions de travail et l’efficacité de l’entreprise, les conséquences sur les autres accords concernant les horaires spécifiques et les astreintes, les risques pour l’emploi ? Il ne faudrait pas s’interroger avec l’aide d’un expert ? 

Bien sûr que si ! Le comité a pour responsabilité de se prononcer sur la pertinence économique et sociale de ce projet de dénonciation. Il a le droit et le devoir d’utiliser le droit à une expertise.

Il faudrait attendre l’accord de substitution ?

Ça c’est un argument stupéfiant. Le comité est actuellement consulté sur un projet de dénonciation et non sur un projet d’accord de substitution.

Ou alors, la menace de dénonciation ne serait qu’un coup de bluff  pour faire avaler les mesures que tous les syndicats ont rejeté il y a un an. C’est ce que laisse penser le procédé de l’’employeur qui a annoncé l’ouverture de négociations sur un accord de substitution avant que le comité ne rende son avis sur la dénonciation.

Cela revient à reconnaître que la dénonciation est déjà décidée et qu’elle ne peut être évitée que par la suppression de 5 jours de RTT, l’augmentation de la durée du travail de 10 minutes par jour, l’augmentation de l’amplitude journalière, l’instauration de permanence à 18 heures 30,ou 19 heures voire au-delà, etc… ce que nous avons rejeté, il y a un an.

Si un nouvel accord était conclu, il y aurait une deuxième consultation avant sa mise en œuvre. Ne confondons pas avec la consultation en cours.

Ce genre de confusion juridique revient à renoncer à la lutte pour le retrait du projet néfaste de dénonciation, à renoncer à défendre l’accord actuel à se préparer à entériner des reculs des droits des salariés.

Les élus FO proposeront donc au CE DMSO qui se réunira mardi 20 octobre 2015 de voter sur le principe d’une expertise technique dans le cadre du point 1 sur le projet de dénonciation.

Précisions que le vote doit nécessairement avoir lieu lors de la première réunion. Le CE pourra remettre à la prochaine réunion le choix de l’expert et le vote sur la lettre de mission mais il faut impérativement voter sur le principe dès la première réunion. 

**********************************************

.
FO continue donc à s’opposer à cette dénonciation et s’opposera à toute diminution des droits des salariés et à toute augmentation de la flexibilité.

 
Nous vous tiendrons informés, à bientôt !
Téléchargez ce flash info ici : fichier pdf Lettre FO GENERALI 19 10 2015

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 2 - Statut | Commentaires fermés

Flash Info FO Generali – Dénonciation de l’accord sur le temps de travail : un CCE soumis …

Posté par fogenerali le 16 octobre 2015

Flash Info FO Generali
Dénonciation de l’accord sur le temps de travail : un CCE soumis …

newgif001.gif Nous publions sur ce site notre dernier flash info FO Generali du 12 octobre 2015

FLASH INFO FOChers collègues, chers camarades,

Nous nous sommes engagés à vous informer régulièrement sur le projet de dénonciation de l’accord sur le temps de travail. Notre syndicat FO a annoncé en AG vendredi dernier et par tract qu’il était possible de s’opposer au projet de dénonciation en utilisant tous les moyens légaux dont disposent les syndicats, le CCE et le CE. 

 

FO a proposé l’unité pour exiger le retrait de projet de dénonciation. 

LOGO FO CCE SOUMIS

Notre syndicat FO n’a été suivi par aucun autre syndicat dans cette voie. Nous avons eu le sentiment que tout était ficelé d’avance …
Pourtant au CCE de ce jour, 15 octobre, c’était bien parti puisque tous les élus ont fait une déclaration demandant à la Direction de renoncer à la dénonciation. Mais quand le Président du CCE, Michel Estimbre, a répondu qu’il maintenait son projet,  ce sont les élus, à l’exception des élus FO, qui alors ont renoncé à toute opposition en se déclarant prêts à négocier l’accord de substitution dès le 21 octobre et en s’opposant à l’expertise que seul notre syndicat FO a soutenu.
Ceci a permis à Michel Estimbre qui présidait le CCE d’annoncer l’envoi d’un mail à tous les salariés rédigé avant le CCE ce qui prouve le renoncement attendu du CCE !
On voit dans ce courrier que le projet de la Direction va bien au-delà du temps de travail.  
 
Au cours de ce CCE, nous avons appris qu’il était envisagé :
  • d’augmenter  le temps de travail d’une semaine par an  soit sous la forme de la suppression de 5 jours RTT pour les cadres au forfait jours, soit sous la forme d’une augmentation de 10 minutes du temps de travail par jour pour tous les autres,
  • de supprimer toutes les plages fixes et mobiles pour permettre des permanences imposées aux salariés bien au-delà de 19 heures,
  • de prévoir du télétravail en rendant tous les postes de travail flexibles (plus de bureau attribué) et en utilisant les télé-centres qui se généralisent aujourd’hui,
  • de compenser financièrement uniquement en revoyant la rémunération variable (donc arbitraire et aléatoire).
Des salariés nous interrogent quant à la rumeur qui circule d’un plan social. Il n’en a pas été question. Nous pouvons seulement nous interroger sur les conséquences d’une augmentation de la durée du travail sans réelle compensation salariale. Mais il n’en pas été question une seule fois.
Les réponses à toutes ces questions auraient pu être apportées grâce une expertise hélas rejetée par le CCE (le premier syndicat à refuser l’expertise a été la CGT ce qui est surprenant). 
Pourtant elle était nécessaire afin de permettre au CCE de s’interroger sur la méthode brutale de dénonciation, sur sa pertinence sociale et économique, sur le lien avec le plan de réduction des coûts décidé par Marion Greco, sur les conséquences pour l’entreprise en France et pour les salariés de la filiale française.
Le CE DMSMO se réunira à son tour mardi 20 octobre. 
FO tentera à nouveau de proposer à nouveau une expertise en rappelant qu’il est impératif de la réclamer lors de la première réunion de l’instance (sachant qu’il ne sera pas possible de l’obtenir durant la phase de négociation du futur accord).
Les élus FO CHSCT réclameront également la consultation de cette instance sur le projet de dénonciation.
.
FO continue donc à s’opposer à cette dénonciation et s’opposera à toute diminution des droits des salariés et à toute augmentation de la flexibilité.
 
Nous vous tiendrons informés, à bientôt !
Salutations syndicalistes et amicales.
Téléchargez ce flash info ici : fichier pdf Lettre FO GENERALI 15 10 2015

  

Pour nous contacter :

*** Permanence à Saint-Denis :

Tous les mardis de 13 heures à 14 heures au local FO du Jade (RDC par la rue des Fruitiers vers l’espace bien être)

*** Par mail : fogenerali@yahoo.fr

*** Et toujours nos sites : http://fogenerali.fr et http://foassurances.fr

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE 

 

Publié dans 0 - Accord Temps Travail, 01 - Flash Info, 1 - Revendications, 2 - Statut | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus