Generali : Affaire Ibtissem Suite …

Posté par fogenerali le 16 juin 2010

Tract FO Generali du 15 juin

Cliquez ici pour lire le tract Notre syndicat FO a déposé un tract ( voir le tract  ) le 15 juin afin qu’il soit diffusé par mail à tous les salariés administratifs de Generali. Ce qui a été fait le 16 juin 2010.

Dans ce tract, nous revenons sur notre victoire dans l’affaire Ibtissem (*) qui doit être réintégrée à Generali et nous donnons quelques explications sur ce sujet.

Le contrat de travail d’Ibtissem se poursuit donc.
Elle est candidate sur nos listes pour les élections 2ème tour DP non cadres Directions des Métiers opérationnels qui auront lieu le 22 juin 2010 !

Nous rappelons également nos revendications en matière d’emploi et de salaires.

(*) Pour mémoire sur cette affaire, voir notre article précédent : pucebleuef.bmp Cliquez ici !

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 3 - Tracts, 7 - Elections | Commentaires fermés

FO Retraites : Grève interprofessionnelle et manifestation à Paris le 15 juin 2010

Posté par fogenerali le 15 juin 2010

Retraites : grève interprofessionnelle et manifestation à Paris le 15 juin

Notre syndicat FO a distribué un tract ( voir le tract ) sur le site Generali de Saint-Denis le lundi 14 Juin 2010. 
Nous reproduisons dans cet article, le texte de ce tract.

La confédération FO dénonce un projet de réforme des retraites « destructeur de droits sociaux, injuste socialement et inefficace économiquement ».
FO a proposé aux autres confédérations syndicales un appel à une grève interprofessionnelle sur les revendications précises de maintien du droit à la retraite à 60 ans, le refus de toute augmentation de cotisation, le maintien du code des pensions parce qu’on ne peut défendre nos retraites par des journées d’actions à répétition et encore moins sans revendications claires.
FO assume ses responsabilités en décidant la grève le 15 juin avec une manifestation nationale à Paris.

Attention aux multiples mensonges sur la question.
Par exemple, il n’y a pas de déficit technique des régimes de retraites, il y a un déficit fabriqué par les gouvernements successifs qui exonèrent les entreprises des cotisations sociales …
Le prétexte officiel de ces exonérations est de favoriser les embauches mais en réalité c’est la précarité qui est favorisée et les suppressions d’emploi.

Attention aussi aux manoeuvres de ceux qui prétendent défendre la retraite à 60 ans en acceptant l’augmentation de la durée de cotisation au delà de 41 ans …
Comment un salarié qui n’obtient pas de contrat de travail avant 25 ans pourrait bénéficier de la retraite à 60 ans si on augmente la durée de cotisation.

Comme le dit la confédération FO, 40 ans c’est déjà trop !

Les solutions existent.
Elles passent par :
- les embauches en CDI à temps plein,
- la requalification des contrats précaires en CDI, 
-  la proposition d’embauche en CDI à tous les alternants, 
- l’augmentation générale des salaires,
comme notre syndicat FO le revendique chez Generali.

Elles passent notamment par :
-  la suppression des exonérations des cotisations patronales,
- la contribution de la participation et de l’intéressement,
comme le revendique constamment la confédération FO.

foretraites.png  POUR :

  – Maintenir le droit à la retraite à 60 ans à taux plein et sans abattement.
  – Bloquer tout allongement de la durée de cotisation.
  – Maintenir le système solidaire de la répartition.
  – Maintenir le code des pensions.
  – Revaloriser les pensions.

 

Grève interprofessionnelle et manifestation à Paris le 15 juin

Rendez vous pour la manifestation à Paris : Place de la République à 11 heures.
Le cortège de l’Ile de France se positionnera à l’angle de la place de la République entre la rue du Temple et le Boulevard Saint Martin

Déclaration de Jean Claude Mailly du 08/06/10

 

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 3 - Tracts, 8 - Manifestation & Grève | Commentaires fermés

FO Generali : Nous avons gagné, Ibtissem est réintégrée !

Posté par fogenerali le 8 juin 2010

Notre syndicat FO a gagné, Ibtissem est réintégrée à Generali !

newgif001.gif Chers collègues, chers camarades,

Le tribunal de prud’hommes de Paris, en délibéré de départage, a rendu sa décision ce matin 8 juin dans l’affaire Ibtissem Dorat.

C’est une immense victoire pour Ibtissem, pour notre syndicat FO, pour tous les salariés.

Le tribunal a décidé que le contrat de travail n’avait pas été rompu parce qu’une UES n’a pas la capacité juridique de rompre un contrat de travail. Le contrat de travail d’Ibtissem se poursuit et elle doit toucher son salaire depuis novembre et reprendre son activité chez Generali. C’est une décision exemplaire du tribunal.

C’est un coup dur pour Generali qui multplie les contrats de travail et les avenants aux contrats de travail avec l’UES qui n’a pas la personnalité morale.

Le tribunal a condamné Generali à payer à notre syndicat des dommages et intérêts au nom de la défense des intérêts de l’ensemble des salariés.

Décision du tribunal :

 » Ordonnons la continuité du contrat de travail dans les huit jours de la notification avec astreinte provisoire de 200€ par jour de retard pendant un délai de soixante jours, à l’issue duquel il sera de nouveau statué.
Ordonnons à Generali de payer son salaire et ses accessoires depuis son éviction.  
Le conseil en référé se réserve la liquidation de l’astreinte.  
Condamnons Générali à payer à la Fédération FO 1500€ à titre de dommages et intérêts.  Le surplus est rejeté ;  
Generali est condamnée à payer 800€ à Mme DORAT et 800€ au syndicat. »  

Nous ne savons pas si Generali osera faire appel.
Si c’est le cas ce sera à la cour d’appel qui a rendu son arrêt contre l’UES employeur le 31 mai 2007 de statuer.  
C’est un formidable encouragement dans la poursuite de l’action de notre syndicat FO pour les revendications.  

Salutations syndicalistes.
Jean-Simon Bitter
DSC FO

Pour mémoire sur cette affaire, voir le tract FO du 16/02/2010 (Ibtissem doit être rétablie dans son emploi !) : pucebleuef.bmp Cliquez ici !

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE          fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 5 - Jugements | Commentaires fermés

FO s’oppose au management par le stress chez Generali

Posté par fogenerali le 6 juin 2010

Lettre contre le management par le stress chez Generali

La lettre reproduite ci-après apporte un soutien à une intervention de Force Ouvrière dans un service qui concerne de nombreux services parce qu’elle dénonce une forme de management par le stress que de nombreux managers rejettent mais qui est une stratégie générale de la Direction de Generali.

Lettre contre le management par le stress chez Generali :

Cher Michel,

En ta qualité de représentant syndical FO, tu as alerté un manager sur la désorganisation causée par la répétition de messages, de demandes, de réunions, de formations, de tâches nouvelles sans parler de l’arrivée lundi de la GED. Tu as souligné l’importance du travail de fond dans les dossiers en cette période. Tu as demandé à ce manager de définir des priorités. Pascal, également en sa qualité de délégué syndical FO, a appuyé tes arguments.

Je tiens à vous apporter mon soutien. Vous agissez conformément à votre mandat, celui de défendre les intérêts de vos collègues et de les protéger contre une augmentation de la charge de travail et une forme de management par le stress qui pèse sur eux au détriment de leurs conditions de travail et de leur santé mais aussi, au détriment de la qualité du travail.

J’ai été frappé par le caractère de la réponse de votre manager. J’ai eu le sentiment d’une réponse dictée et non librement élaborée.
Car sinon comment comprendre ? Tu poses une question simple en demandant au manager de définir des priorités. On ne répond pas à ta question, on insiste sur l’importance de toutes les tâches (sauf les plus importantes qui sont oubliées au passage) et en proposant de « vous accompagner dans ces changements si vous rencontriez des difficultés ».

Indéniablement il y a une désorganisation consécutive à la création de la direction de l’indemnisation, tous les syndicats l’ont dit même ceux qui ont cru pouvoir donner un avis sans expertise lors de la consultation du CE. C’est évident mais le responsable ne serait pas la Direction, ce seraient les gestionnaires qui ont peur du changement. Alors la direction fait son autocritique, elle aurait sous-estimé la conduite du changement. Pour tenter de pallier cela, on va ajouter de nouveaux forums et même des formations « d’accompagnement au changement ». Et vous, les gestionnaires, vous devrez vous y soumettre.
Lundi, avec de nouveaux séminaires et l’arrivée de la GED, on risque même de te faire une suggestion géniale d’accompagnement du changement : achète-toi d’autres lunettes !

C’est de la folie. Tu as raison d’écrire que c’est ce qui s’est produit chez France Télécom.
C’est un mode de fonctionnement désormais. Quand notre syndicat pose une question, par exemple celle concernant les pouvoirs de règlement, la Direction ne répond pas.
Rappelle toi la rencontre du 18 mai 2010 avec la Direction. Il fallait absolument que cette réunion ait lieu le 18 mai à 11 h 30, c’était impératif et nous nous demandions pourquoi … A la même heure, un autre syndicat (qui avait décrié notre revendication) diffusait un tract qui reprenait notre question sur les pouvoirs de règlement et la Direction annonçait une réponse, ceci à quelques jours des élections. Mais quelle réponse ? Nous ne le savons toujours pas !

Sur la question des obligations, vous avez raison.
Alors que le contrat de travail définit une obligation réciproque de moyens on veut vous imposer une obligation de résultats sans vous donner les moyens. Pire on exige des gestionnaires des décisions de gestion tout en leur interdisant d’en prendre !
Ces obligations de résultat qui sont désormais exigées ne sont pas propres à l’indemnisation. Elles se généralisent partout dans la compagnie avec la même logique de harcèlement.
Un exemple récent : les ingénieurs de la production informatique sont soumis au même type de management. Des procédures sont mises en place et elles alourdissent considérablement la charge de travail. Ils sont réprimandés s’ils ne respectent pas les procédures mais on leur reproche dans le même temps de ne pas avoir compris qu’il fallait faire fi des procédures en cas d’urgence !

La soumission des salariés aux objectifs, les restructurations permanentes, l’OTR, les forums, les séminaires, l’individualisation des rémunérations, tout ceci relève d’un véritable harcèlement vis à vis des salariés.
Vous avez raison de réclamer de la part de la direction des demandes précises, des décisions sur les priorités, des réponses précises sur les pouvoirs de règlement et des embauches en CDI pour faire face à la surcharge de travail.

S’agissant de la GED, nous avons demandé le 27 mai 2010 le gel du projet Maestro dans une lettre ouverte à la Direction avec copie à l’inspection du travail. Nous n’avons pas reçu de réponse.

En fait, il apparaît clairement que tout se ramène aux élections du mardi 8 juin.
La Direction attend le résultat pour prendre des décisions sur toutes les questions. Mais elle n’attend pas sans rien faire
Il y a une forte incitation à voter à condition de ne pas voter FO.
C’est la question décisive.
Un vote massif pour FO le 8 juin pour créer un rapport de force favorable à la défense des intérêts des salariés placerait la Direction dans une situation très délicate parce qu’elle risquerait d’être privée du consensus dont elle dispose aujourd’hui.

En tout état de cause nous ne lâcherons aucune de nos revendications.

Amicalement.
Jean-Simon Bitter
DSC FO

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE         fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 1 - Revendications, 7 - Elections, 9 - Risques psycho-sociaux | Commentaires fermés

Lettre d’information Force Ouvrière Generali du 27 mai 2010

Posté par fogenerali le 3 juin 2010

Lettre d’information Force Ouvrière du 27/05/2010

Chers camarades, chers collègues,

Cliquez ici pour lire la lettre d'information FO du 27 mai 2010Notre syndicat Force Ouvrière porte à votre connaissance la lettre d’information FO du 27 mai envoyée à nos syndiqués.
En effet, notre syndicat FO, au sein de Generali, a en charge de nombreux dossiers particuliers et généraux.
Nous tenons chaque semaine un secrétariat à Saint-Denis et une assemblée mensuelle des adhérents qui permet l’échange d’informations. Mais il était nécessaire de faire un point dans cette note sur quelques points précis (parmi d’autres !).
pucebleuef.bmp Cliquez ici pour voir la lettre d’information FO du 27/05/10 


Nous avons également joint à cette lettre un article intéressant des Echos traitant de Generali en date du 20/05/10 : « Trop de négo … tue la négo ? … »
pucebleuef.bmp Cliquez ici pour voir l’article des Echos (ou lire au format .pdf).

Comme annoncé dans cette lettre d’information, nous avons écrit le 28 mai à la direction pour réclamer le gel de la mise en oeuvre du projet de gestion électronique de documents MAESTRO à Generali. En raison de l’urgence et de l’importance du sujet, cette lettre ouverte a été distribuée par tract le mardi 1er juin sur les sites de St Denis et diffusée par mail aux salariés.
pucebleuef.bmp Cliquez ici pour voir la lettre ouverte MAESTRO


Lettre d’information Force Ouvrière du 27/05/2010

Retraites :

Attention, les débats actuels sur l’âge de départ à la retraite peuvent être trompeurs. Le document d’orientation du gouvernement porte tant sur l’âge de la retraite que la durée de cotisation. Il faut réclamer le maintien du droit à la retraite à 60 ans mais aussi s’opposer à toute augmentation de durée de cotisation.
Notre confédération FO est clair sur la question et revendique nettement le maintien de la retraite à 60 ans à taux plein, aucune augmentation de la durée de cotisation, et le maintien du code des pensions. Et c’est sur cette base qu’elle appelle à la grève interprofessionnelle, une vraie grève franche, le 15 juin 2010. Pour faire reculer le gouvernement une vraie grève est effectivement nécessaire.
Nous demandons à tous les militants et adhérents de s’inscrire dès maintenant à la manifestation du 15 juin qui se déroulera à Paris à partir de la place de la République (départ à 11 h 30).
Notre confédération a proposé aux autres confédérations d’appeler à la grève en commun sur ces revendications.
Nous reprendrons cette proposition au sein de Generali.

GED (projet Maestro) :

Ce projet se met en place et va concerner plus de 600 postes de travail. Déjà, nous pouvons constater que cette nouvelle technologie conduit à une charge de travail accrue et que l’ergonomie des postes de travail n’a pas été sérieusement étudiée (par exemple sur un moniteur de 20 pouces, avec la configuration imposée, les documents sont illisibles).
Notre syndicat va écrire à l’employer pour demander le gel de ce projet en attendant une consultation sérieuse sur cette nouvelle technologie qui impacte considérablement les postes de travail et l’organisation de l’entreprise. Selon le Code du travail une expertise est nécessaire.
Puisque désormais il n’y a plus aucun doute sur les élections du 8 juin 2010, ni sur la représentation proportionnelle au CCE, ce sera au nouveau CE et au nouveau CCE d’exercer les prérogatives prévues par la loi. Nous avons confiance dans le vote des salariés et pouvons sérieusement espérer que les conditions de consultation seront plus favorables aux salariés.
Le même raisonnement vaut pour d’autres projets comme l’OTR qui ont été mis en place sans consultation malgré nos demandes répétées dans les différentes instances.

Affaire Ibtissem Dorat :

Le 18 mai 2010, nous avons accompagné Ibtissem Dorat devant le conseil de Prud’hommes en audience de départage.
Nous soutenons que la Direction de Generali ne respecte pas les décisions de justice et notamment l’arrêt de la cour d’appel du 31 mai 2007, confirmé en cour de cassation le 18 décembre 2008, qui dit qu’une UES ne peut être employeur.
Notre avocat, Maître Michel Henry, a plaidé que puisque c’est l’UES qui a prétendu mettre fin au contrat de travail et qu’elle na pas de capacité juridique, le contrat de travail d’Ibtissem Dorat court toujours !
L’avocat de Generali a répliqué en dénonçant une action de principe de FO qui cherche, par l’intermédiaire du cas d’Ibtsismen Dorat, à faire valoir une conception que, certes la cour de cassation a validé, mais qui contraire à celle de Generali soutenu par plusieurs syndicats. Autrement dit, il prétend que Generali peut ne pas appliquer la loi dès lors que la Direction a reçu le soutien de syndicats complaisants …
Il est vrai que nous soutenons un principe général dans l’intérêt de tous les salariés mais c’est aussi l’intérêt d’Ibtsisem qui est prioritaire dans cette affaire.
L’avocat de Generali a osé affirmer que si l’UES ne pouvait pas rompre le contrat de travail cela signifiait que le contrat initial, fait par l’UES n’existait pas ! C’est une bêtise sur le plan juridique qui devrait éclairer le juge sur le mépris de Generali à l’égard du droit du travail.
Le tribunal rendra sa décision le 8 juin 2010, le jour des élections !
Quelque soit sa décision, il est probable qu’elle fasse l’objet d’un appel ; elle viendra alors devant la cour qui rendu l’arrêt du 31 mai 2007.

Interventions de l’inspection du travail :

Madame Cécile Poncet, inspectrice du travail, m’a communiqué en ma qualité de DSC FO, la copie d’une lettre qu’elle a adressé à Michel Estimbre. Saisie par notre syndicat FO sur la restructuration de l’indemnisation, elle a réclamé des informations depuis le 18 février 2010 et n’a toujours pas reçu de réponse.
Dans le cadre d’un dossier distinct, elle a eu connaissance des procès verbaux de CE et a pu constater que les revendications déposées par notre élue au C.E (Monique) au nom des salariés et de notre syndicat FO ne figurent pas.
Les procès verbaux ne sont donc pas conformes aux débats et les questions et revendications FO sont ignorées alors que les questions d’autres syndicats sont traitées sur des centaines de pages.
L’article ci-joint des échos « trop de négo… tue la négo ? … » pose un vrai problème. On peut dire aussi : des centaines de pages pour éviter de répondre précisément aux revendications des salariés.
L’inspection du travail n’a pas été abusée et ne renonce pas et maintient sa réclamation.
Sur un autre dossier, celui des prestataires de services, encore à la suite d’une intervention de notre syndicat FO, l’inspection du travail a exercé un contrôle dans le locaux de Generali et relevé les situation de prestataires qui pouvaient être qualifiées de prêt de main d’œuvre illicite.
Nous avons appris que l’inspection du travail poursuivait son enquête auprès des sociétés de services informatiques concernées.
Ce dossier est très important puisque le sort de plusieurs collègues prestataires est en jeu. 

Alternance :

Le cas d’Olivier qui a subi un grave préjudice  par la faute de Generali n’est toujours pas réglé.
La Direction sur ce point comme sur d’autres nous donne des accords de principes mais ne conclue jamais. Je soupçonne la Direction de Generali d’avoir décidé de reporter toutes ses réponses au lendemain des élections.
Nous avons été informés d’autres cas tout aussi révoltants. Des jeunes ont été pris en alternance pour préparer un BTS depuis 2 ans. On a commencé par leur dire qu’ils seraient embauchés en CDI en cas de réussite. Après deux ans  d’exploitation on leur dit qu’ils seront embauchés si le budget le permet et finalement ils réalisent que personne ne sera embauché.
Nous reparlerons de cette question qui est pour notre syndicat une question prioritaire.
Notre syndicat FO revendique qu’un contrat en CDI soit proposé à tous les alternants sans aucune condition ni discrimination.

Jean-Simon Bitter
DSC FO

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE         fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

Publié dans 1 - Revendications | Commentaires fermés

Lettre ouverte de FO sur la GED MAESTRO à Generali

Posté par fogenerali le 2 juin 2010

Lettre ouverte de FO sur la GED MAESTRO à Generali

Chers camarades, chers collègues,

Lettre ouverte sur Maestro 28 05 2010Notre syndicat Force Ouvrière porte à votre connaissance le courrier qu’il a adressé le 28 mai à la DRH (en recommandé avec copie à l’inspection du travail) concernant la mise en oeuvre actuelle du projet de gestion électronique de documents MAESTRO à Generali.

En raison de l’urgence et de l’importance du sujet, cette lettre ouverte a été distribuée par tract le mardi 1er juin sur les sites de St Denis et diffusée par mail aux salariés.
 

Voici ce courrier  :

Cgt-FO
Unité Économique et Sociale GENERALI assurances

Jean-Simon Bitter
Délégué Syndical Central
Cgt-FO

Monsieur Michel Estimbre
Directeur du Dialogue dans l’Entreprise et de l’Environnement de Travail
Generali France Assurances
7-9 Boulevard Haussmann
75009 Paris

Paris, le 28 mai 2010

Lettre ouverte sur MAESTRO
Copie : Inspection du travail

Monsieur le Directeur,

Le projet MAESTRO de Gestion Électronique des Documents vient de démarrer sans consultation préalable du comité d’établissement (1).

Au delà de ces questions de procédure, nous avons pu constater que les premières installations provoquaient un grand mécontentement des gestionnaires. L’application MAESTRO conduit à des doubles tâches pour des services déjà surchargés. Et le plus grave c’est que la taille des écrans et l’affichage rendent la lecture pénible, voire impossible, pour une grande partie de nos collègues. Le travail sur écran, avec MAESTRO, peut avoir des conséquences sur la santé, ce qui doit être pris en compte.

Le projet MAESTRO est un projet considérable de nouvelle technologie qui va impacter des milliers de postes de travail au sein de Generali.

Le déploiement de 600 postes est prévu le 7 juin ce qui n’est pas concevable tant que l’ergonomie de l’application et des postes de travail n’aura pas été revue.

La seule solution raisonnable pour les salariés, mais aussi pour l’entreprise, c’est de geler la mise en oeuvre du projet et de se laisser le temps de la réflexion.

Puisqu’il s’agit d’un important projet de nouvelle technologie ayant un impact majeur sur l’organisation et les conditions de travail, les effectifs et la santé des salariés, le code du travail prévoit une consultation spécifique avec expertise tant du comité que du CHSCT.

Notre syndicat FO vous demande de suspendre le projet et de le soumettre au nouveau comité d’établissement qui sera élu le 8 juin par les salariés et aura à examiner cette question.

En raison de l’urgence et de l’importance du sujet notre syndicat FO décide d’informer les salariés de ce courrier et de l’adresser en copie à l’inspection du travail.

Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, mes salutations.

Pour les sections FO
Jean-Simon Bitter
Délégué Syndical Central

(1) Il y a bien eu une consultation … mais il y plus de deux ans, le 9 novembre 2007, sur un projet de GED.
Monique Luna
, élue FO a interpellé la Direction, lors du précédent comité d’établissement pour réclamer une consultation avec expertise.
Elle a précisé que la consultation précédente portait sur un projet qui était bien différent du projet actuel et était, pour le moins, prématurée.

 

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE         fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI

 

Publié dans 1 - Revendications, 2 - Courriel & Courrier, 3 - Tracts | Commentaires fermés

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus