Assemblée Générale des services corporels de Generali à l’initiative de FO

Posté par fogenerali le 18 février 2010

Assemblée Générale des services corporels du 11 janvier 2010

Compte rendu :

Les salariés des services corporels étaient conviés à  une assemblée, à  l’initiative de FO, le 11 janvier 2010, salle Atlantique à  Saint-Denis.

Nous étions environ 70 présents et pour la première fois ceux de l’Equité avec ceux de Generali IARD, les gestionnaires et les inspecteurs. La réunion a duré 1 heure dans une ambiance de grande attention mais le manque de temps n’a pas permis d’aborder suffisamment la question des conditions de travail qui se sont profondément dégradées.

Le syndicat FO a ouvert la réunion en rappelant :

Les conditions de la consultation du comité d’entreprise (informations erronées et contradictoires …). Même les syndicats qui estimaient pourvoir rendre un avis dans ces conditions dénoncent cette réorganisation désastreuse et les déqualifications qui en résultent. Parallèlement un projet est en cours concernant les inspecteurs qui comporte de grands dangers tant pour cette catégorie que pour l’image de la société. Cette réorganisation n’a pas été soumise au CE.

L’illégalité des lettres d’affectation de juillet/août à en-tête de l’UES, qui ont été remises aux salariés sans que l’entretien individuel prévu ait lieu et contrairement a ce qui avait été dit au CE.

Les assemblées qui ont abouti à  la formulation des revendications :

  • annulation des lettres d’affectation
  • respect des qualifications inscrites dans les fiches de fonction
  • garantie d’aucun déclassement et maintien de la classe 5 au minimum
  • garantie du maintien de l’activité sur le site de Saint-Denis
  • requalification des contrats précaires en CDI
  • une réponse écrite sur les pouvoirs de règlement et en tout état de cause : aucune sanction en cas de dépassement

Ces revendications soutenues par le syndicat FO, que les autres syndicats ont refusé de reprendre, ont été présentées au CE puis lors d’une réunion avec Messieurs Guerrier, Coget et Bonnet et Guerrier qui ont fait un procès d’intention contre FO. Ce qui a conduit à  la demande d’une réponse écrite qui n’est toujours pas faite.

Une salariée est intervenue pour informer que les pouvoirs de règlement ont diminué ce qui représente encore une déqualification.

Le syndicat FO a également informé que notre syndicat avait été par l’inspection du travail qui a été très attentive à notre argumentation.

FO ne peut croire que la désorganisation actuelle soit involontaire. Des centaines de dossiers de retard, des effectifs non adaptés à  la charge de travail. Y a-t-il un projet caché d’externalisation ?

Le syndicat FO a réaffirmé les revendications et s’est déclaré attaché au respect des périmètres des conventions collectives (celles des gestionnaires et des inspecteurs) qui définissent des métiers distincts et complémentaires qui doivent être respectés.

Un syndicat est intervenu pour contester certaines revendications comme celle d’annulation des lettres d’affectation mais reconnaître qu’il y avait déqualification et dire qu’il serait reçu prochainement par M. Bonnet.

Les interventions ont exprimé l’exaspération des salariés quand à  leurs conditions de travail et la désorganisation actuelle. Leur volonté de voir reconnue leurs réelles qualifications professionnelles et leurs spécificités, le soutien aux revendications.

Le syndicat FO a expliqué qu’il constatait que même les syndicats qui avaient au départ accompagné la restructuration la contestaient maintenant. Il a indiqué qu’il existe en droit du travail une procédure de droit d’alerte qui peut alors être engagée si une majorité du comité le décide, ce qui permettrait d’obtenir une expertise comme FO l’avait réclamé, sans être entendu, lors de la consultation

Les revendications ont été confirmées et les salariés présents ont voté à  l’unanimité la réclamation de l’annulation des lettres d’affectation et le retour à  une organisation classique, comme précédemment, en grave et non grave.

Le syndicat FO a précisé qu’il prendrait la responsabilité d’un appel à un débrayage si la Direction s’obstinait à ignorer les revendications.

Constatant que la Direction reçoit séparément plusieurs syndicats, le syndicat FO s’adresse à  la Direction pour lui dire que ce qui importe c’est que les revendications déposées et confirmées par notre assemblée fassent l’objet d’une réponse écrite positive.

Notre syndicat FO attend une telle réponse avant le 8 mars 2010.

Pour le syndicat FO
Jean-Simon Bitter
DSC cgt-FO

Retour à l'accueil ALLER A LA PAGE D’ACCUEIL DU SITE           fo.jpg VOIR TOUS LES ARTICLES FO GENERALI
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus